Rechercher sur le site

Accès Client

login
psw

Société

Fondateur

François BERNARD, le parcours :

1959 : Cette année là, les guenons Miss Baker et Miss Able sont envoyées dans l’espace par les Américains et François BERNARD arrive sur Terre, à Lille précisément.

Il savoure le Plat Pays, si lointain des clichés « subtils » de ceux qui ne le connaissent pas et entreprend des études de géographie qu’il conclu à l’Institut de Géographie Alpine de Grenoble en 1987. Changement de relief puis changement d’horizon en 1989, car il intègre le monde merveilleux de la production d’animation !!! Etudier les causes et conséquences de la tectonique des plaques pour tomber dans les bras de Mickey ne relève-t-il pas de la même théorie : la dérive des continents ?...A méditer.

Sous le statut barbare d’intermittent du spectacle, François découvre et apprend à gérer le talent de ceux qui font danser les crayons et les couleurs sur des milliers de feuilles de papier pour raconter des histoires invraisemblables.

C’est à l’été 2000 que survient le déclic pour le film d'animation. François BERNARD croise Didier Brunner dans les allées du Festival d’Animation d’Annecy. Didier produit son quatrième long métrage, réalisé par Sylvain Chomet « LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE ». Plus encore que la chaleur estivale, ce sont bien les tourments de cette production qui l’accable. Banco pour partager la surchauffe et François s’envole vers Montréal pour diriger la production. Une aventure épique à la mesure du projet, une équipe cosmopolite, beaucoup de talents et autant d’humeurs à gérer Deux ans plus tard, un film étonnant, superbe, qui fait frémir le Festival de Cannes et enthousiasme un public nombreux.

Retour en zone tempérée, à Angoulême, où le même Didier BRUNNER invite François à partager une aventure cinématographique d’un autre exotisme. Le bambin Kirikou a déjà acquis sa renommée, il faut faire mieux. Ce sera « KIRIKOU et LES BETES SAUVAGES » avec Michel Ocelot et Bénédicte Galup. Carte blanche, pour monter le studio et la production. 18 mois plus tard, la sagesse de Kirikou crève l’écran, retrouve son public et bien plus encore. Un parcours de production sans un jour ni même et un centime de dépassement.

Fort des ces expériences aussi différentes qu’enthousiasmantes, et inspiré de leurs audaces artistiques, François BERNARD créé sa propre société de production, GAZATO FILMS en 2006….à suivre….

Strategie >